Lascaux III

le fac-similé nomade

Le fac-similé des grottes de Lascaux parcourt le monde en passant par Bruxelles, Paris, Chicago, la Corée, le Japon et l’Afrique du Sud, pour faire découvrir ce trésor de peintures préhistoriques au plus grand nombre de visiteurs qui ne pourraient pas venir en Périgord.  

Lascaux

fait son tour du monde !

En 2010, grâce à la notoriété et l’engouement du public pour les grottes de Lascaux II, le conseil général de la Dordogne présidé par Bernard Cazeau décide de concevoir une exposition itinérante présentant les fac-similés de Lascaux. Pour la première fois, une exposition de 1000m² va faire voyager une grotte à travers le monde ! Elle est conçue en tant qu’ambassadeur de la Dordogne et de sa Vallée de l’Homme. Elle s’intitule « Lascaux révélé ».

Les coques des fac-similés, de faible poids (moins de 10 kg/m2), sont constituées de panneaux démontables dont les jointures sont invisibles, et qui ont été conçues pour être aisément transportées. La totalité ou une partie des panneaux doivent faire l’objet d’une exposition itinérante sous le nom de « Lascaux, l’exposition internationale ».


L’Amérique du nord

Après une première étape en France qui a rassemblé 100 000 visiteurs à Bordeaux, à Cap Sciences, du 13 octobre 2012 au 6 janvier 2013 en présence du professeur Yves Coppens, l’exposition traverse l’Atlantique et fait escale au Field Museum de Chicago de mars à septembre 2013 (325 000 visiteurs), avant de rejoindre Houston (200 000 visiteurs d’octobre 2013 à mars 2014), puis Montréal d’avril à septembre 2014.


L’Europe

En novembre 2014, l’exposition revient en Europe et s’installe à Bruxelles. Du 20 mai au 30 août 2015 elle s’implante à Paris, à la porte de Versailles, où le nombre de visiteurs (60 000) s’est avéré très en deçà des prévisions, puis à Genève d’octobre 2015 à janvier 2016, où l’exposition est vue par 80 000 personnes.


L’Asie

À partir de 2016, plusieurs escales asiatiques sont prévues pour Lascaux 3 :

  • En Corée du Sud, dans un bâtiment créé spécialement par l’architecte sarladais Jean Nouvel (300 000 visiteurs).
  • Au Japon, l’exposition est accueillie dans les locaux du Musée national de la nature et des sciences. Cette exposition s’accompagne de la présentation de 150 pièces originales du Périgord préhistorique. Elle a été vue par 265 000 personnes, dont l’empereur Akihito et l’impératrice Michiko.
  • En Chine, de septembre 2017 à février 2018 au musée de la science et de la technologie de Shanghai où 200 000 visiteurs l’ont déjà vue.

L’Afrique

En 2018, l’exposition Lascaux 3 fait étape en Afrique du Sud, à Johannesbourg, du 17 mai au 1er octobre.

En 2018, l’exposition fait un retour en France pour être restaurée avant de repartir à l’étranger courant 2019, probablement d’abord en Europe puis vers l’Amérique Latine. Si l’Exposition Lascaux III ne passe pas par chez vous, venez découvrir le nouveau Lascaux IV, Centre International de l’Art Pariétal ouvert en 2016 à deux pas de la grotte originale de Lascaux.