© DAN COURTICE
3 bonnes raisons de venir aux journées du goût et de la gastronomie

3 bonnes raisons de venir aux journées du goût et de la gastronomie

Chaque année, le dernier week-end de septembre est dédié à la gastronomie française. Pour cet événement national, la ville de Sarlat, capitale du Périgord Noir, est bien sûr au rendez-vous et propose de mettre à l’honneur l’agneau pastoral du sarladais. D’une année sur l’autre,  la recette reste la même : produits régionaux, convivialité, partage de savoirs-faire et repas traditionnel. On vous donne 3 bonnes raisons de participer à ces journées et de quoi passer un bon week-end !


1. Bien manger

C’est la règle numéro un de ce week-end, manger de bons produits du terroir. Vous pourrez les retrouver sur les étals des stands lors du marché des producteurs locaux tout au long du week-end. Mais pas seulement ! Durant le week-end vous pourrez goûter à l’agneau grillé et ses pommes de terre sarladaises à deux reprises ! En effet, deux repas sont organisés pour découvrir nos traditions culinaires : le samedi soir, et le dimanche midi pour ceux qui auraient loupé le coche… ou pour les plus gourmands !


2. S’amuser

Manger va de pair avec s’amuser ! Un orchestre animera les repas pour le plaisir des grands et petits danseurs. C’est dans une ambiance conviviale et décontractée que nous vous donnons rendez-vous.

Pour les moins bons danseurs d’entre vous, pas d’inquiétude ! Des ateliers de cuisine et des démonstrations auront lieu pour vous divertir et vous en faire apprendre davantage sur nos savoirs-faire.


3. Renouer avec les traditions

L’événement phare du week-end est certainement la randonnée-transhumance. Au départ d’un village du sarladais, qui change d’une année sur l’autre, les participants suivent un troupeau de brebis durant environ 8 km jusqu’à la place de la grande Rigaudie à Sarlat. Cette procédure de migration périodique entre les pâturages d’été et d’hiver des troupeaux de bétail est un rituel pour les éleveurs auquel vous aurez la possibilité de participer.

Nos suggestions