© Penn Graphics
La légende

des 1001 châteaux du Périgord

Le département de la Dordogne est le département comprenant le plus de châteaux en France. Avec plus de 619 châteaux et 382 demeures, le Périgord est surnommé le département aux 1001 châteaux.

Cette profusion de châteaux, manoirs, maison fortes et demeures vient du fiat que de nombreux conflits ont eu lieux en Dordogne au moyen-âge.

Lors de la guerre de cent ans, la rivière Dordogne était la frontière entre le royaume de France et les terres anglaises au sud. Pour défendre cette ligne, de nombreux châteaux et places fortes furent érigées comme le château de Castelnaud ou encore la forteresse de Beynac.

Pendant les siècles suivants, de nombreux autres châteaux furent construits en Périgord par des seigneurs en même temps que le soulèvement des croquants, fait historique qui inspira le romancier Eugène le Roy qui fît de Jacquou le Croquant une figure emblématique du Périgord.

Le Périgord étant également une terre de légendes, il en fallait bien une pour expliquer les nombre impressionnant de châteaux sur son territoire.

section-banner-top

L’on dit qu’il était une fois… un pauvre bûcheron et sa femme qui habitaient une petite cabane de bois et terre dans une forêt du Périgord. De leur amour naquit une petite Sylvie qui grandissait dans la forêt jouant avec les louveteaux, les marcassins, parlait avec les oiseaux, les écureuils ….

Lorsqu’elle eut atteint l’âge de trouver un époux, les parents savaient que dans la forêt elle ne trouverait pas d’époux, ils décidèrent de l’envoyer là où se trouvait la vie de société. Elle partit avec son petit baluchon et une patte de lapin porte-bonheur, promettant de revenir avec le fiancé choisi.

Elle chemina dans la forêt quant vint la nuit elle décida de rester au milieu de ses amis de la forêt afin de passer une dernière nuit en leur compagnie et c’est ainsi qu’elle s’installa sur la plus haute branche d’un chêne et les écureuils vinrent lui tenir compagnie.

Mais 10 mois en arrière, à mille lieues de là, Dieu avait convoqué trois de ses plus fidèles anges et saints pour leur confier une mission sur terre. Dieu voulait offrir trois sortes de cadeaux aux hommes. Il y avait donc, Georges, Michel et Jean qui avaient pour mission de prendre un sac rempli de châteaux pour les semer là où les gens n’avaient pas de logis…..

Ils avaient une année pour remplir leur mission, chacun était transporté par un nuage.

Et c’est ainsi qu’au bout de 10 mois Jean n’avait plus que 1001 châteaux au fond de son sac. Ayant survolé les continents et une partie de la France, il se dirigeait vers le Périgord le soir où Sylvie était couchée a la cime du grand chêne.

Il venait du nord, volant assez bas, passant au dessus de la Double le vent soufflait fort de l’ouest. Les oiseaux de la forêt le voyant dirent : voilà un mari pour notre Sylvie et toute la forêt piaillant, bruissant, hululant de tous côtés essayait d’arrêter le promis.

Jean avait aperçu Sylvie endormie et il dit  » qu’elle est belle … comme j’aimerai vivre à ses côtés !.. » A ces mots les arbres de la forêt levèrent leurs branches pour saisir l’homme ailé et l’offrir à leur princesse. Il perdit l’équilibre, atterrit près de Sylvie qui réveillée en sursaut lui demande de rester et il lui dit alors lui montrant son gros sac : » je dois poursuivre et distribuer mes châteaux », mais le sac s’était percé à une branche.
Le vent qui venait de l’ Atlantique avait emporté les châteaux vers l’est. Par chance il y eut quelques tourbillons et de nombreux châteaux tombèrent au sud de la Dordogne, au nord de l’ Isle et un peu partout. Ainsi le Périgord se trouva riche de 1001 châteaux.

Jean et Sylvie s’installèrent dans un petit manoir au coeur de la Double par loin de la cabane de Lucette et François. Ils furent heureux et eurent trois beaux enfants.

section-banner-bottom
Nos suggestions